De A à Z
Cette Semaine
Planning des Sorties
Par Réalisateur
Autour du Cinéma
Films Cultes

Tests DVD
Par Editeur
Planning des Sorties
Boutique DVD

Portraits
Culcultes
Galeries Photos

Gros Plans
Dossiers
Entretiens

News ciné
Box-Office
Notes

Nouveaux forums !!
Concours
Newsletter
Liens web

Films de Van Damme
Location de DVD
Carlotta Films
One Plus One
Conception web
Michael Cimino







ALAIN CHABAT & LA BD


A la différence de Claude Zidi, Alain Chabat était vraiment la personne idéale pour adapter à l'écran les aventures du plus célebre gaulois, les raisons étant que ce dernier est un passionné de bd, qu'il lui est déjà arrivé de faire de la bd, qu'il a parfaitement compris l'esprit de Goscinny et qu'il a tout simplement plus de talent que Zidi. Néanmoins, le premier opus aura démontré que techniquement, une adaptation d'Astérix était possible, ce fut son seul mérite.


La passion de la bd a possédé Alain Chabat dès son plus jeune âge et ne l'a plus quitté. Les premiers albums de bd qu'il a lus sont ceux d'Astérix, puis il a enchaîné trés vite avec Spirou, Tintin, Akim, Blek le Roc... et surtout le journal Pilote, fondé par Goscinny, Uderzo, et Charlier. Encore aujourd'hui, Chabat lit énormément de bd, un peu de tout comme Fluide Glacial, Titeuf, les albums de Liberatore, Moebius, Franquin, Morris, Alan Moore, etc. la liste est longue.


Ce qu'il faut savoir, c'est que le rêve de Chabat n'était à l'origine pas de devenir cinéaste, mais dessinateur de bd. Ainsi, dès qu'il a pu tenir un crayon, il s'est mis à gribouiller des dessins humoristiques. Puis, en 1978, ses oeuvres ont été publiées dans 2 journaux de bd underground aujourd'hui disparus, Antirouille et Mohican, ce dernier fondé par Georges Benayoun, aujourd'hui producteur de Claire Denis (Trouble Every Day) et du futur film d'Eric Rochant. Plus tard, il entre à la radio dans l'intention de se documenter pour une future bd avec pour héros une sorte de Gaston Lagaffe animateur loufoque d'émissions. Finalement, Chabat reste à la radio et commence alors la carrière que l'on sait. De temps en temps, il lui arrive de reprendre le crayon, pour dessiner une parodie des héros de la Marvel, les 4 fantastiques, pour le livre des Nuls (Albin Michel), ou pour dessiner des storyboards pour Mission Cléopâtre (visibles sur le dvd).


La radio, puis ensuite la télé, ont permis à Chabat de rencontrer des personnalités qu'il admirait, notamment des dessinateurs comme Liberatore, le père de RanXeros (l'androïde disjoncté, croisement improbable entre Terminator et Rocco Siffredi). Ainsi, Liberatore réalisa des dessins pour l'émission TVN595 des Nuls, l'affiche de La cité de la peur, ainsi que celle de Mes amis (film produit par Farrugia), tint un rôle dans Didier et même dans Mission Cléopâtre, (scène coupée au montage mais que l'on peut voir dans les bonus du dvd). Surtout, il réalisa des décors et des costumes, notamment ceux -superbes- de Monica Bellucci pour Astérix. En 1996, Chabat au scénario et Liberatore au dessin, ils donnèrent encore une fois vie au personnage de RanXeros. Chabat a également écrit pour un autre grand dessinateur, Gotlib, le père de la Rubrique-à-Brac. Chabat lui a paufiné une petite histoire, parue dans Fluide Glacial en 1988, au temps de la splendeur des Nuls. Un jour ou l'autre, il allait s'attaquer à une adaptation de bd, mais avant celle d'Astérix, il pensa à une version ciné de Spirou et Fantasio. Rien que pour voir le Marsupilami en live sur grand écran, cela aurait vallu le coup.


Claude Berri trouvant l'humour de Chabat proche de celui de Goscinny, il lui confia les rênes de la réalisation de l'opus 2 de la revanche du retour d'Astérix (lire la critique du film). Toutes les critiques applaudirent (sauf peut être Gérard Lefort) à ce deuxième épisode, soulignant son humour décalé et référentiel proche des ZAZ (les frères Zucker et Jim Abrahams, auteurs de la série des Y-a-t'il un pilote dans l'avion? et de Top secret).


Il est temps de préciser certaines choses à propos de l'humour d'Alain Chabat, des Nuls et de Canal+ en général. On cite souvent les ZAZ comme source d'inspiration pour Alain Chabat et les Nuls. Ce n'est pas tout à fait vrai. La première source d'inspiration pour Chabat est Goscinny et son journal de bd Pilote. Il est vrai que l'humour de Goscinny et des ZAZ ont des points communs, ayant la même origine, le journal Mad. Le fondateur de Mad etait le scénariste-dessinateur Harvey Kurtzman, avec lequel Goscinny a travaillé à la fin des années quarante et le début des années cinquante. Goscinny et Kurtzman s'entendaient à merveille, possédant le même type d'humour. Goscinny rentra en France et créa le journal Pilote en 1959. A peu prés à la même époque, aprés la fin des EC Comics, Kurtzman créa le magazine Mad. En 1968, aprés les évenements de mai, Goscinny changea la formule de Pilote en créant les pages d'actualité et en s'inspirant de Mad, provoquant une révolution dans l'humour français. Pilote influença ainsi d'autres journaux comme Actuel, Hara Kiri, Charlie Hebdo, puis influença les gens du café théâtre, Coluche, et la bande du Splendid, puis la nouvelle génération de la télé, la bande de Canal +, les Nuls, les Guignols, etc.


De l'autre côté de l'Atlantique, Mad influença l'équipe du National Lampoon, la bande de John Landis, les membres du Saturday Night Live, les ZAZ et enfin les frères Wayans (Scary Movie). Pour résumer, à la base de l'humour moderne actuel des deux côtés de l'Atlantique, dont Chabat est l'un des plus dignes représentants, il y a deux hommes issus de l'univers de la bd: Harvey Kurtzman et René Gocinny. A propos des Nuls, des Wayans ou autres comiques, arrêtons de citer les ZAZ, citons donc plutôt leur nom. Chabat, fils spirituel de Goscinny, expert en bd, lui même dessinateur, prince de l'humour référentiel et cartoonesque était ainsi le cinéaste idéal pour transposer à l'écran les aventures d'Astérix.





 
ACCUEIL | CONTACT | NOTES | AJOUTER AUX FAVORIS