De A à Z
Cette Semaine
Planning des Sorties
Par Réalisateur
Autour du Cinéma
Films Cultes

Tests DVD
Par Editeur
Planning des Sorties
Boutique DVD

Portraits
Culcultes
Galeries Photos

Gros Plans
Dossiers
Entretiens

News ciné
Box-Office
Notes

Nouveaux forums !!
Concours
Newsletter
Liens web

Films de Van Damme
Location de DVD
Carlotta Films
One Plus One
Conception web
Michael Cimino







LA FUREUR DE VIVRE - DUEL AU COUTEAU


Sorti en fin d'année 1955, peu de temps après la mort de sa star James Dean, La Fureur de vivre retrace vingt-quatre heures de la vie de trois adolescents de la classe moyenne de Los Angeles, aux prises avec leurs démons et la volonté de fuir un monde d'adulte qui ne les comprend guère. Sûrement le film le plus marquant de la carrière de Jimmy, il regorge de scènes cultes dont notamment le célèbre duel au couteau sur la dalle du planétarium qui domine Hollywood.


EXPOSITION

La scène du duel au couteau se situe au cours du premier quart du film. Déconnecté de la réalité, Jim Stark (James Dean) n'a pour seul ami que Platon (Sal Minero), un jeune mexicain désorienté, et Judy (Nathalie Wood) qui appartient au gang des blousons de cuir dirigé par l'arrogant Buzz (Corey Allen) qu'il ne supporte pas. Après avoir été récupéré ivre au poste de police, ses parents décide de l'inscrire dans une nouvelle école. Lors de son premier jour sur le campus, une excursion est prévue au planétarium. En sortant de la séance quelque peu mouvementée, au cours de laquelle le responsable du planétarium les a avertis d'une catastrophe à venir, Jim et Platon décident d'éviter le gang de Buzz et de se réfugier dans une villa abandonnée cachée dans la colline. Mais en chemin, ils tombent nez à nez avec Buzz et ses acolytes en train de lacérer les pneus de la voiture de Jim. La confrontation est inévitable.


ANALYSE

La séquence démarre lorsque, entouré de son gang et de leurs petites amies Buzz décide de crever les pneus de Jim pour le forcer à se battre avec lui. A cet instant Judy, qui est en train de refaire son maquillage en regardant dans un petit miroir, lève la tête et aperçoit Jim. Cut. La lame du cran d'arrêt de Buzz rentre en gros plan au milieu du cadre comme un symbole de puissance et de domination. Le cadre reste braqué sur Buzz et sa main qui crève les pneus avec détermination puis s'élargit pour montrer un visage au regard furieux et sadique. Une fois les pneus dégonflés, la caméra opère un contre-champ sur Jim qui reste impassible, répondant simplement à Buzz qui vit dans un monde de comic-book: "You know something?... You read too many comic books." Retour sur Buzz qui se moque de cette remarque en traitant Jim de "différent". Contre-champ sur Jim qui enlève sa veste en ajoutant "I'm cute, too". La caméra s'éloigne montrant un plan large du gang qui encercle Jim en imitant des poulets. Le plan se resserre sur Jim. Si le fait que l'on ait crevé ses pneus ne l'affecte pas réellement, il ne supporte en revanche pas qu'on le catalogue et le traite de poule mouillée. L'attitude du gang le pousse dans un état de colère extrême qui ouvre sur l'un des dialogues les plus connus du film:

"Jim: Is that meaning me? Is that meaning me?... Chicken?
Buzz: Yes.
Jim: You shouldn't have called me that. (puis se tournant vers Judy) How about you? Huh? Are you always at ringside?... No, I mean what do you hang around such rank company for? (Buzz le pousse)
Buzz: What?
Jim: I don't want any trouble.
Membre du gang: The "blade game" huh, Buzz? (Buzz pointe son couteau vers Jim)
Jim: I thought only punks fought with knives.
Buzz: Well, who's fighting? I'm not fighting. It's examination time, man. It's a crazy game."
Il est intéressant de noter que ce court extrait sera repris presque à l'identique dans Retour vers le futur par le personnage de Marty McFly.


Jim ramasse un couteau qu'on lui lance à ras de terre, et contre son gré, répond à la provocation qui lui est faite. Très stylisée, chorégraphiée au millimètre près, la scène du duel au couteau se pose comme un rituel incontournable. Les attitudes que prend Buzz sont proches de celles d'un matador face à son taureau. La caméra passe de plans larges en plongée à des champ / contre-champ, avec soit Jim soit Buzz en amorce, plaçant le spectateur parmi les membres du gang qui entourent l'arène de combat. Alors que Judy reste en arrière, comme si elle ne voulait pas trahir ses amis, Platon essaye d'intervenir avec une chaîne. Mais Jim arrive à prendre le dessus en désarmant Buzz, premier symbole d'attaque à la virilité et à la suprématie du personnage. Ne voulant pas continuer d'avantage, Jim jette son couteau. Cut. Plan américain sur le responsable du planétarium expliquant au guide que cet attroupement de jeunes délinquants ne fait pas partie de son audience. Remarque qui sous-entend que ces jeunes sont insouciants et ne tiennent pas compte des mises en garde qui leur sont faites. Retour sur Buzz qui à l'issu de ce premier affrontement décide de mettre en place un challenge bien plus dangereux: un "chickie run" à huit heure le soir même. Jim ne voulant pas perdre la face relève le défi sans réellement savoir dans quoi il s'embarque. La séquence est suivie de trois courtes scènes montrant Judy et Jim chez eux insistant sur l'aliénation des relations enfants / parents, avant la course fatidique qui fera basculer leur vie.





 
ACCUEIL | CONTACT | NOTES | AJOUTER AUX FAVORIS