De A à Z
Cette Semaine
Planning des Sorties
Par Réalisateur
Autour du Cinéma
Films Cultes

Tests DVD
Par Editeur
Planning des Sorties
Boutique DVD

Portraits
Culcultes
Galeries Photos

Gros Plans
Dossiers
Entretiens

News ciné
Box-Office
Notes

Nouveaux forums !!
Concours
Newsletter
Liens web

Films de Van Damme
Location de DVD
Carlotta Films
One Plus One
Conception web
Michael Cimino






 

Top Gun
USA, 1986
De Tony Scott
Scénario : Jim Cas & Jack Epps, Jr
Avec Tom Cruise, Kelly McGillis, Val Kilmer, Anthony Edwards, Tom Skeritt, Meg Ryan
Photo : Jeffrey Kimball
Musique : Harold Faltermeyer
Durée : 1h45




Pete Mitchell, nom de code 'Maverick', est un jeune pilote fougueux, remarquable par son talent comme par son non-respect des ordres. Avec son navigateur Goose, il va s'entraîner à Top Gun, où il va côtoyer l'élite des pilotes, avant de partir sur le terrain. Dans cette école, il va devoir prouver qu'il est le meilleur, en affrontant notamment Iceman, et assumer sa relation avec Charlie, l'un de ses instructeurs.


LE film qui a fait de Tom Cruise une star internationale. Comme toute production Bruckheimer digne de ce nom, on a de l'action et des plans époustouflants, l'exploit étant ici de donner l'impression de suivre des F-14 ou autres MIG en vol. Mais en plus d'images magnifiques, on assiste à la révélation d'un jeune et bel acteur prometteur: Tom Cruise, parfait en pilote rebelle traumatisé par la disparition mystérieuse de son père, également pilote, en mission. De chien fou, il va devoir apprendre à se poser, à mûrir, à accepter l'inacceptable (les ordres des supérieurs, qu'une femme lui résiste, que son ami meure), à devenir adulte. Pour cela, il bénéficie du soutien bienveillant du dirigeant de Top Gun (Tom Skeritt), ancien ami de son père. Il va aussi connaître l'amour avec une femme plus âgée (Kelly McGillis), qui est également son instructeur. Enfin, il va devoir ne plus culpabiliser de la mort de son meilleur ami (Anthony Edwards, alias le docteur Mark Green de la série Urgences). Parallèlement, il devra aussi assurer sa carrière, son talent de pilote étant reconnu mais ses frasques menaçant de le faire renvoyer. Ainsi, son ennemi Iceman (Val Kilmer) va profiter de chaque occasion pour lui voler la vedette et pour l'accabler, jusqu'à ce qu'ils se rendent compte qu'ils sont dans le même camp.


Mais délaissons le triomphe facile du film, monument de ringardise transpirant les années 80, pour nous pencher à présent sur une rumeur lancée par Quentin Tarantino lors d'un monologue mémorable (ci-dessous, traduit en français) dans le film Sleep with me: Top Gun film gay?

"Dans un bon scénar', tout repose sur la subversion. Tu sais quel est le meilleur script jamais écrit a Hollywood? C'est Top Gun. Non sérieusement... Tu sais pourquoi? Tu crois peut-être que c'est un film sur des pilotes de chasse. Et ben non, mec, en fait c'est l'histoire d'un type qui se débat contre sa propre homosexualité. Regarde: d'un côté tu as Maverick, un type qui est toujours sur le fil du rasoir, toujours au bord du précipice. De l'autre tu as Iceman et ses potes: beaux, musclés, bronzés... Ils représentent l'esprit gay. Et ils sont là, à tenter Maverick, à lui dire de façon insidieuse: "Viens, viens, rejoins-nous dans la voie gay." Et puis il y a Kelly McGillis. Elle, elle symbolise l'hétérosexualité. Et elle lui dit: "Non, non, prend la voix normale, obéis aux règles." Et eux ils disent "Viens, viens, rejoins-nous dans la voie gay..." C'est ça qui se passe pendant tout le film... Bon, après il y a la scène où il va chez elle. On croit qu'ils vont baiser, elle croit qu'ils vont baiser, et puis en fait, que dalle, il se casse en moto. Elle comprend pas, elle se dit "Mais bon sang, c'est quoi ce bordel ?!" Scène suivante, ils se croisent dans un ascenseur et... elle est habillée en mec ! Elle a une casquette, des lunettes de soleil et elle a même poussé le vice à mettre un blouson comme celui d'Iceman. Elle s'est dit "D'accord, ce mec est en train de virer gay, c'est comme ça que je vais l'avoir." Et elle a raison: ils finissent par baiser. Bon, je pourrais continuer comme ça longtemps, mais je zappe à la fin. Finalement, Iceman et les autres gays ont réussi à l'embarquer dans leur bande et, chevauchant leur pénis volant, ils vont se taper toute une escadrille de Russes. Epilogue: tout le monde se retrouve sur le pont du porte-avions. Maverick et Iceman se jettent dans les bras l'un de l'autre. Et là tu te souviens de ce qu'il dit Iceman ? Il dit: "Tu peux farter ma queue quand tu veux !" Et l'autre, il répond: "Non, tu peux farter la mienne !!!" Tu vois ce que je veux dire ?!!!"*


De prime abord drôle mais infondée, cette théorie ne nous apparaît plus comme si fausse en revoyant le film car entre la scène de beach volley, où les pilotes sont torses nus et en petits shorts, tout en sueur, pour une franche partie virile, et celle où Maverick en slip dans les lavabos se fait consoler par son chef, on a les scènes des vestiaires, où chacun dévoile ses muscles, et également la fameuse scène de sortie de douche où tous ces beaux militaires se promènent en serviette blanche nouée autour de la taille, tandis qu'ils exhibent leurs pectoraux encore mouillés, surtout Iceman, tout cela dans une pièce emplie de vapeur. Et n'oublions pas un petit détail qui a de l'importance: leur uniforme blanc, si sexy, qui avec le recul pourrait nous faire penser aux Village People ou encore au genre de vêtements que l'on trouve dans certaines boutiques du Marais (oui, celles où il y a aussi les uniformes de pompiers…). Cela dit, les femmes y sont elles-mêmes extrêmement sensibles (voir le fameux épisode de Friends avec Charlie Sheen), donc ne nous avançons pas trop. Quant à la relation Maverick/Charlie, si les jeux d'ombre ne font aucun doute sur leurs baisers passionnés, on notera une scène de forte tension sexuelle où Charlie (diminutif comme par hasard masculin de Charlotte) est habillé comme un homme, les cheveux remontés sous une casquette, avec un crayon en érection tout droit pointé vers Maverick (voir la photo ci-dessus)... de quoi se poser des questions et adhérer à la thèse tarantinienne.


Des scènes cultes (les marins chantant dans le bar pour Charlie), des répliques cultes ("Maverick, bête de sexe, fais-moi l'amour ou je ne réponds plus de mon corps", bien plus croustillante en VF qu'en VO), une BO réussie (et oscarisée), un acteur qui explose (et qui attire les jeunes filles dans les salles malgré que le film soit a priori plutôt destiné aux garçons – tiens, tiens…), une envie de devenir pilote qui s'empare de chacun... tout est là, la recette est réussie et le succès est unanime. Film-passion, Top Gun avait tout pour plaire et ce fut le cas, il reste unique en son genre et est devenu un vrai classique, un vrai film culte.


* Vous pouvez voir tout le dialogue en anglais de Tarantino sur IMDB.





QUELQUES LIENS :

http://www.topgun-lefilm.com/
http://www.geocities.com/goose_topgun99/topgun.html
http://www.bomis.com/rings/topgun/



A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
 
ACCUEIL | CONTACT | NOTES | AJOUTER AUX FAVORIS