De A à Z
Cette Semaine
Planning des Sorties
Par Réalisateur
Autour du Cinéma
Films Cultes

Tests DVD
Par Editeur
Planning des Sorties
Boutique DVD

Portraits
Culcultes
Galeries Photos

Gros Plans
Dossiers
Entretiens

News ciné
Box-Office
Notes

Nouveaux forums !!
Concours
Newsletter
Liens web

Films de Van Damme
Location de DVD
Carlotta Films
One Plus One
Conception web
Michael Cimino






MADE IN JAPAN


Dossier coordonné par Yannick Vély.


Depuis le milieu des années 90, une nouvelle vague de réalisateurs nippons déferle sur les festivals du monde entier. Shinji Aoyama (Eureka), Hirokazu Kore-Eda (Distance, Nobody Knows), Kiyoshi Kurosawa (Jellyfish) et Naomi Kawase (Shara) ont eu l'honneur de figurer au sein de la prestigieuse compétition officielle du Festival de Cannes, alors que les longs métrages de Hideo Nakata (Ring), Shinya Tsukamoto (Tetsuo) et Takashi Miike (Audition) devenaient cultes. Si quelques personnalités comme Takeshi Kitano avaient émergé à la fin des années 80, le jeune cinéma d'auteur nippon n'avait pas connu une telle reconnaissance internationale depuis la Nouvelle Vague des années 60 et les films de Shohei Imamura (L'Anguille) ou de Nagisa Oshima (L'Empire des sens). Principalement issus de la télévision, qu'ils aient fait leurs armes dans le documentaire ou dans le téléfilm d'exploitation, ces metteurs en scène ont pour point commun de s'intéresser principalement au Japon d'aujourd'hui, partagé entre modernité et tradition, traversant pour la première fois depuis 1945 une profonde crise économique. Ils partagent également un certain style cinématographique, entre auscultation du réel et développement elliptique du récit, avouant sans peine une profonde admiration pour le cinéma d'auteur européen et surtout français. Shinji Aoyama a collaboré à Demonlover d'Olivier Assayas, Nobuhiro Suwa reprend Alain Resnais dans H/Story, Hirokazu Kore-Eda cite souvent l'influence déterminante de François Truffaut.



L'HOMME PROVIDENTIEL

Sans le flair et la cinéphilie du producteur Takenori Sento, ce renouveau n'aurait peut-être jamais dépassé les frontières du pays du soleil levant. Dès 1996, ce dernier finance en effet Helpless le premier long métrage de Shinji Aoyama avec notamment l'acteur Tadanobu Asano et L'Actrice fantôme de Hideo Nakata, alors totalement méconnu. L'année suivante, il n'hésite pas à lancer deux nouveaux metteurs en scène inexpérimentés, Naomi Kawase (Suzaku) qui deviendra bientôt son épouse, et Nobuhiro Suwa (2/Duo), puis fonde en 1998 grâce aux capitaux de la Japan Satellite Broadcasting, sorte de Canal+ japonaise, Sunset CinemaWorks Inc., une société dédiée au cinéma d'avant-garde. Fan de l'œuvre de Koji Suzuki, il confie en 1998 l'adaptation pour le grand écran de Ring à Hideo Nakata. Le film fait un carton dans le monde entier et lui offre une manne économique inespérée pour produire le cinéma qu'il aime. Il développe alors le projet J-Works, cinq long métrages très ambitieux formellement dont Eureka de Shinji Aoyama, H/Story de Nobuhiro Suwa et Distance de Hirokazu Kore-Eda, destinés à une large audience y compris internationale, puis produit Gojoe, une coûteuse fresque médiévale de Sogo Ishii. Hélas, devant le manque de spectateurs, il est contraint de quitter la direction de la Sunset CinemaWorks Inc. pour revenir à la télévision et produire la série des Mike Hammer dont l'épisode signé Shinji Aoyama, La Forêt sans nom. Depuis son départ, chaque réalisateur qu'il a contribué à mettre en avant, est contraint de revenir à des œuvres plus modestes ou de s'exiler à l'étranger pour trouver des capitaux, comme Hideo Nakata parti à Hollywood et Nobuhiro Suwa dont le dernier long métrage se tourne actuellement dans la capitale.


LES MAITRES ZEN


 
Cliquez ici pour accéder à l'article
NAOMI KAWASE
 
Cliquez ici pour accéder à l'article
HIROZAKU KORE-EDA
 
Cliquez ici pour accéder à l'article
NOBUHIRO SUWA
 



LES AMOUREUX DU GENRE


 
Cliquez ici pour accéder à l'article
SHINJI AOYAMA
 
Cliquez ici pour accéder à l'article
KIYOSHI KUROSAWA
 
Cliquez ici pour accéder à l'article
HIDEO NAKATA
 



LES ICONOCLASTES


 
Cliquez ici pour accéder à l'article
TAKESHI KITANO
 
Cliquez ici pour accéder à l'article
TAKASHI MIIKE
 
Cliquez ici pour accéder à l'article
SOGO ISHII
 


 
ACCUEIL | CONTACT | NOTES | AJOUTER AUX FAVORIS