De A à Z
Cette Semaine
Planning des Sorties
Par Réalisateur
Autour du Cinéma
Films Cultes

Tests DVD
Par Editeur
Planning des Sorties
Boutique DVD

Portraits
Culcultes
Galeries Photos

Gros Plans
Dossiers
Entretiens

News ciné
Box-Office
Notes

Nouveaux forums !!
Concours
Newsletter
Liens web

Films de Van Damme
Location de DVD
Carlotta Films
One Plus One
Conception web
Aux films du Temps







HISTORIQUE DE LA MGM A TRAVERS SES PLUS GRANDES COMEDIES MUSICALES


A la tête de près de 3000 films, de 200 oscars et d’un catalogue de plus de 4000 pièces, la MGM est désormais au plus bas après quarante années de déclin. Si quelques soubresauts lui ont permis de se maintenir à flot durant cette période rien n’est parvenu à lui faire retrouver la prestance et l’aisance avec laquelle elle a traversé la première moitié du vingtième siècle. Un parcours qui fait écho à plus d’un titre au style qui a assis la renommée du studio après guerre, la comédie musicale. Chemins croisés.


En 1924, le distributeur Marcus Loew, propriétaire de la Metro Pictures Corporation, le magna de la presse Randolph Heast, à la tête de la Goldwyn Picture Corporation et le producteur "indépendant" Louis B. Mayer, directeur de la Louis B. Mayer Pictures, profitent de l’atténuation du Clayton Act (loi anti-trust de 1890) pour s’associer et créer la plus grosse société de production Hollywoodienne naturellement appelée la Metro Goldwyn Mayer (MGM). L.B. Mayer en prend la direction, nomme Irving Thalberg directeur de la production, Heast est affecté au service promotion et Loew à celui de la distribution.



ARTHUR FREED




Né en 1894 dans une famille de huit enfants, Arthur Freed s’est avant tout fait connaître comme compositeur pour les premières comédies musicales de la M.G.M. en collaboration avec Nacio Herb Brown.


On lui doit notamment le grand hit que sera Singin’ in the Rain écrite en 1929 pour Hollywood chante et danse, mais également les classiques You Are My Lucky Star, All I Do Is Dream of You, You Were Meant for Me, ou Beautiful Girl (qui seront toutes reprises en 1952 dans Chantons sous la pluie). C’est en 1938 que la firme du Lion tente le coup de le nommer producteur. Il a l’idée d’adapter Le Magicien d’Oz alors très en vogue dans la littérature enfantine et propose, pour son second projet de l’année Place aux rythmes, de reprendre des grands classiques de la comédie musicale remis au goût du jour pour constituer la bande originale. Les deux films portés par une Judy Garland étonnante sont d’énormes succès. Freed est propulsé à la tête de l’un des trois départements consacrés à la comédie musicale de la M.G.M., qui sera appelé par la suite la Freed Unit. Sa politique, en plus de la modernisation de vieux standards, est de séduire avant tout les pontes du studio. Homme d'autorité, il imposera à la firme ses protégés leur permettant ainsi de développer leurs carrières hollywoodiennes, que ce soit de jeunes actrices comme Judy Garland, Cyd Charisse, Lucile Bremer ou Leslie Caron ou des amoureux de la scène devenus réalisateurs et/ou chorégraphes incontournables: Vincente Minnelli, Genre Kelly et Stanley Donen. Arthur Freed est décédé le 12 avril 1973.



 
ACCUEIL | CONTACT | NOTES | AJOUTER AUX FAVORIS