FRESQUES EMANCIPEES



Dans les années 50, devant le poids considérable de la Freed Unit (Vincente Minnelli, Gene Kelly, Stanley Donen), les autres studios tentent de mettre en place de nouvelles stratégies pour récupérer une part du gâteau. La Fox, par exemple, mise tout sur ses actrices à la plastique irréprochable. C’est ainsi que naîtra l’une des plus grandes comédies musicales de la firme, Les Hommes préfèrent les blondes. Lorsque le genre se meurt à la fin de la décennie, les studios cherchent d’autres idées pour essayer de maintenir les films musicaux à flots. Alors que la plupart se tournent vers des succès scéniques à adapter, d’autres engagent des rock-stars comme Elvis, ou laissent de côté les têtes d’affiche (que ce soient chez les interprètes ou les réalisateurs) pour davantage se concentrer sur un renouveau esthétique du genre. Fin des années 60, la comédie musicale part aux oubliettes et ne sera ressuscitée (outre Bob Fosse) que par des réalisateurs en marge. On retiendra notamment Hairspray, rare comédie musicale des années 80, qui sera adaptée sur scène une dizaine d’années plus tard.




LES HOMMES PREFERENT LES BLONDES
Les stratégies glamour de la Fox.



HAIR SPRAY
Retour à l'écran.



HIGHSCHOOL MUSICAL 1 & 2
Les téléfilms cultes.







 
ACCUEIL | CONTACT | NOTES | AJOUTER AUX FAVORIS