HOMMAGES ET REFERENCES



1974, la MGM fête ses cinquante ans avec That’s Entertainment, un documentaire sur la comédie musicale réunissant toutes les stars qui ont fait tourner le studio. Un film anniversaire qui en sonne par la même occasion le glas, accumulant les reliques d’un âge d’or désormais relégué au musée. Parallèlement, certains réalisateurs nostalgiques préparaient déjà leur hommage. Martin Scorsese tout d’abord, qui signe avec New York, New York une analyse à la fois esthétique et thématique de la comédie musicale d’après-guerre. Puis le trublion de Burbank, Tim Burton, qui joue dès ses débuts avec les codes du genre et parsème ses œuvres de références, avant de signer en 1993 L’Etrange Noël de Monsieur Jack, comédie musicale en stop motion. Fan de jazz, des années 50 et de New York, ce sera au tour de Woody Allen en 1996 de redonner un coup de pouce à son genre de prédilection avec Tout le monde dit I love you qu’il saupoudre de clins d’œil et de classiques musicaux. 2004, la MGM fête ses quatre-vingt ans. Elle co-produit avec United Artist un nouveau patchwork, cette fois-ci en hommage au compositeur Cole Porter, De-Lovely. Voyage de 1977 à 2004 parmi les nostalgiques de la comédie musicale hollywoodienne.






NEW YORK NEW YORK
La relecture des comédies musicales par Martin Scorsese.



FANTAISIES MUSICALES BURTONIENNES
La comédie musicale chez Tim Burton



TOUT LE MONDE DIT I LOVE YOU
La résurgence des années 90.



DE-LOVELY
Le film des 80 ans de la MGM.







 
ACCUEIL | CONTACT | NOTES | AJOUTER AUX FAVORIS