De A à Z
Cette Semaine
Planning des Sorties
Par Réalisateur
Autour du Cinéma
Films Cultes

Tests DVD
Par Editeur
Planning des Sorties
Boutique DVD

Portraits
Culcultes
Galeries Photos

Gros Plans
Dossiers
Entretiens

News ciné
Box-Office
Notes

Nouveaux forums !!
Concours
Newsletter
Liens web

Films de Van Damme
Location de DVD
Carlotta Films
One Plus One
Conception web
Michael Cimino






 

FESTIVAL DE BRUXELLES 2005


Le Festival du Film Européen de Bruxelles, FFFB, s’est tenu du 1er au 9 juillet 2005. Sa mission avouée est de faire découvrir de jeunes talents européens. En effet, la programmation du festival est constituée uniquement de premiers et deuxièmes films européens inédits (tout du moins sur le sol belge). Il s'agit donc d'une opportunité pour les jeunes réalisateurs de montrer leurs films à un large public et de trouver un distributeur, tâche souvent titanesque pour une première production.


A l'occasion de cette troisième édition, le FFFB a modifié son calendrier et s’est déroulé dans le célèbre paquebot Flagey, sur la place homonyme. Ce changement de dates a permis aux programmateurs du festival de piocher allégrement dans la sélection cannoise. De plus les organisateurs ont eu cette année la bonne idée de s'associer avec la cinémathèque belge afin d'offrir aux spectateurs un plus large choix de films. Ainsi, en parallèle des 27 films du festival - dont 14 pour la compétition officielle -, la section Cinédécouvertes a permis au cinéphile curieux de voir des films provenant d'horizons aussi différents que Singapour, l'Angola, le Sri-Lanka, le Kirghizie ou encore le Pérou.


LE JURY

Le jury officiel de ce festival était composé de cinq personnalités du cinéma européen:

- Veerle Baetens, actrice belge de 27 ans. La benjamine du jury possède déjà un curriculum vitae bien rempli. En effet, la demoiselle est active sur tous les fronts, que ce soit sur le grand ou petit écran et, depuis l’année dernière, sur les planches pour la comédie musicale Fifi Brin d’Acier, qui rencontre un franc succès aux Pays-Bas et en Belgique.

- Assumpta Serna, actrice espagnole. L’Espagne, qui brille par son absence dans la sélection, est toutefois représentée par l'une de ses grandes actrices. En effet, Assumpta Serna a plus de 80 films à son actif et a tourné avec des réalisateurs aussi variés que Pedro Almodovar (Matador), Juan Bigas Luna (Lola), Agnès Varda (Les Cent et une nuits) ou encore Andrew Fleming (Dangeureuse alliance).

- Dominique Derrudere, réalisateur belge. Il réalise son premier film à 14 ans et depuis ne cesse de tourner. Son premier long métrage, Crazy Love, a reçu le prix du meilleur réalisateur au festival de San Sebastian en 1998. Son film Ledereen Beroernd sera lui nominé à l’Oscar du meilleur film étranger en 2000. En 2004, il sort Pour le plaisir, avec Samuel le Bihan, et prépare actuellement The Wedding Party, une adaptation de Lune de guerre, la bande dessinée de Jean Van Hamme et Hermann Huppen.

- Bouli Lanners, acteur et réalisateur belge. Les Convoyeurs attendent, Un long dimanche de fiançailles, Lumumba, Faites comme si je n’étais pas là, Pauline et Paulette, Atomik Circus, Quand la mer monte, et prochainement Bunker Paradise ou encore Enfermé dehors, le curriculum vitae de l’acteur belge est impressionnant. Parallèlement, il officie aussi derrière la caméra et vient de voir son premier long métrage, Ultranova, récompensé par le prix Cicae au dernier festival de Berlin.

- Bruno Putzulu, acteur. L’acteur français a commencé avec de petits rôles avant la confirmation en 1995 avec L’Appât de Bertrand Tavernier, avec qui il a récemment tourné Holy Lola. Il enchaînera ensuite les rôles, que ce soit dans Jefferson à Paris, Un héros très discret, Les Aveux de l’innocent, Petits désordres amoureux - avec à la clé le César du meilleur espoir -, L’Eloge de l’amour, Monsieur N ou encore Père et fils. Quand il n’est pas devant la caméra, cet ancien sociétaire de la Comédie Française est sur les planches.


LES PRIX

Ce jury officiel avait pour tâche de décerner le Prix Iris du Meilleur Film, récompensé par un chèque de 10.000 €, et le Prix de la Meilleure Interprétation, doté de 2.500 €.

Les autres prix :
- Le Prix TV RTBF du Meilleur Film, décerné par la deuxième chaîne nationale belge, assure au lauréat 10.000 € en garantie de distribution.
- Le prix BE TV: la chaîne donne 5.000 € en garantie de distribution au film qu'elle considérera comme le meilleur de la sélection.
- Le Prix TV Canvaas du Meilleur Film est doté de 10.000 € en garantie de distribution.
- Le Prix du Public, récompensé par un chèque de 2.500 €.


LA COMPETITION OFFICIELLE

Adam et Paul
Lenny Abrahamson, Irlande
Adam et Paul sont d'inséparables amis d’enfance. Ils ont aujourd’hui un nouveau point commun, leur héroïnomanie. Leur bande comptait il y a un mois de cela un membre de plus, Matthew, victime de la dame blanche. Alors que sa famille commémore ce triste anniversaire, Adam et Paul sont trop occupés à trouver leur came pour s’en souvenir.

Babylone Disease (Babylon Sjukan)
Daniel Espinosa, Suède
Maja, fraîche célibataire, s’installe dans l’appartement de Mattias et fait la connaissance de ses amis. Tous ensemble, ils vont refaire le monde sous le soleil de l’été à Stockholm. Une aventure débute alors entre Maja et Mattias, rendue compliquée par le passé du jeune homme qui souffre de "Babylon Disease".

Czech Dream (Cesky Sen)
Filip Remunda et Vit Klusák, République Tchèque
Afin de dénoncer les mécanismes de la société de consommation, deux étudiants en école de cinéma mettent sur pied une campagne publicitaire pour un hypermarché fictif, Cesky Sen ("Le rêve tchèque"). La caméra va les suivre tout au long de cette campagne jusqu’au jour de l’ouverture.

Dalecarlians (Masjävlar)
Maria Blom, Suède/Danemark
Mia prend le cœur lourd la direction de son village de Dalécarlie pour l’anniversaire de son père. En effet, depuis son départ pour Stockholm, les relations avec les membres de sa famille sont restées superficielles et personne ne sait rien de sa vie actuelle. Ce retour va faire remonter à la surface les anciennes rancoeurs et autres vieux conflits, donnant à la fête un goût amer.

Dark Horse (Voksne Mennesker)
Dagur Kári, Danemark/Islande
Daniel vit hors des contraintes de la société, n’en faisant qu’à sa tête. Il rencontre Franc, qui vit sur la même longueur d’ondes. Ils tombent amoureux et se retrouvent bientôt confrontés à un choix qui va leur faire prendre conscience des limites de leur mode de vie.

Days and Hours (Kod amidze Idriza)
Pjer Zalica, Bosnie-Herzégovine
Sarajevo. Fuke rend visite à son oncle et sa tante afin de réparer leur chauffe-eau qui ne fonctionne plus. En raison de problèmes mécaniques, il est obligé de passer la nuit sur place. Une nuit qui mettra des mots sur les souffrances silencieuses que la guerre a laissées derrière elle et que le temps même ne parvient à effacer.

Guernsey
Nanouk Leopold, Pays-Bas
Anna a trente ans et une vie routinière partagée entre ses voyages en Egypte pour suivre un projet d’irrigation et sa vie de famille. Tout dérape le jour où elle trouve sa collègue pendue dans les toilettes de l’hôtel. Celle-ci avait à l’apparence une vie sans problème. Anna réalise alors que les personnes les plus proches de soi peuvent aussi avoir des secrets. Elle décide de commencer à suivre son mari.

King's Game (Kongekabale)
Nikolaj Arcel, Danemark (Film d'ouverture)
Alors que les élections sont imminentes, le favori des sondages, leader du parti centriste, est victime d’un grave accident. L’évènement provoque une lutte de pouvoir au sein du parti, afin de lui trouver un remplaçant. Ulrik Torp, un jeune journaliste, se retrouvera malgré lui impliqué dans un jeu dont il découvre peu à peu les règles.

Kissed by Winter (Vinterkyss)
Sara Johnsen, Norvège
Victoria commence une nouvelle vie comme médecin dans un village de montagne norvégien. Elle se noie dans le travail afin d’oublier les souvenirs l’ayant obligée à partir. Un matin, un jeune homme est retrouvé mort. Victoria se retrouve impliquée dans l’enquête et se rapproche de la famille du mort et du suspect numéro un, avec qui elle entame bientôt une liaison.

One Day in Europe
Hannes Stoehr, Allemagne (sélectionné Berlinale 2005)
Moscou, Istambul, St Jacques et Compostelle et Berlin, quatre vols de bagage et quatre fois un match de football de la ligue des champions qui transforme l’atmosphère locale en une grande fête.

La Petite Jérusalem
Karin Albou, France (Prix SACD, semaine de la critique à Cannes 2005)
Laura a 18 ans et vit à Sarcelles, elle est tiraillée entre la religion juive et les idées qu’elle découvre grâce à ses études de philosophie, qui lui donnent une vision différente du monde. Alors que sa sœur aînée va tenter de sauver son couple, Laura va elle découvrir les vertiges de l’amour. Une double confrontation au désir qui ne sera pas sans conséquences.

Tulipane (Tulipany)
Jacek Borcuh, Pologne
Shorty vient d’avoir une crise cardiaque. Ses meilleurs amis avertissent son fils, avec qui il a une relation plutôt distante, qui se précipite à son chevet. Shorty se préparait à une course automobile d’old timer, or sa voiture disparaît pendant son hospitalisation. Personne n’ose lui avouer la terrible vérité tant qu’il n’ira pas mieux et une opération secrète s’organise pour retrouver l’auto.

Vento di Terra
Vincenzo Marra, Italie (Prix Fipresci, Venise 2004)
Enzo vit avec sa mère et sa sœur dans la banlieue pauvre de Naples. Devenu responsable de sa famille à la mort de son père, le jeune homme participe à un braquage afin de ramener de l’argent à la maison. Honteux de son attitude, il décide de s’engager dans l’armée alors que sa sœur part travailler dans une usine automobile.

Les Yeux clairs
Jérôme Bonnell, France (Prix Jean Vigo 2005)
Fanny n’est pas comme les autres, elle a des voix dans la tête qui la rendent différente, mal aimée. Elle vit encore chez son frère Gabriel et l’épouse de celui-ci. La tension sous-jacente entre les deux femmes finit un jour par exploser et Fanny décide alors de partir sur les traces de son père afin d’enfin comprendre d’où elle vient.

 
ACCUEIL | CONTACT | NOTES | AJOUTER AUX FAVORIS