De A à Z
Cette Semaine
Planning des Sorties
Par Réalisateur
Autour du Cinéma
Films Cultes

Tests DVD
Par Editeur
Planning des Sorties
Boutique DVD

Portraits
Culcultes
Galeries Photos

Gros Plans
Dossiers
Entretiens

News ciné
Box-Office
Notes

Nouveaux forums !!
Concours
Newsletter
Liens web

Films de Van Damme
Location de DVD
Carlotta Films
One Plus One
Conception web
Michael Cimino






Le résumé (attention, révélations sur la fin du film!!!)

Difficile de résumer Fight club (trop de détails, trop de références): notre héros (nous l'appellerons Narrateur) est un jeune cadre travaillant dans le calcul des remboursements d'accidents dans une grosse compagnie automobile. Il ne dort pas, et après les conseils d'un médecin et la visite de groupes de soutien, il se retrouve délivré par la capacité de se confesser, de se délivrer d'un poids. Mais l'arrivée d'une autre faussaire, Marla Singer, gâche son repos. C'est alors que notre héros rencontre Tyler Durden, vivant à Paper Street, dans une maison délabrée, fabriquant du savon. La destruction de l'appartement de Narrateur l'amène à emménager chez Tyler; peu à peu, ils se lient d'amitié et leur passe-temps favori, la bagarre, prend de l'importance, jusqu'à devenir le Fight Club. Entre temps, Marla revient dans la vie de notre héros, en devenant la maîtresse de Tyler. Le Fight Club prend de l'ampleur et Tyler devient un modèle, un leader, prêchant des paroles de rébellion face à la société établie, et poussant les membres du Fight Club à accomplir de petits actes terroristes. De cette situation naît le projet Chaos, dont l'initiative revient à Tyler, et dont l'ambition dépasse notre narrateur. Progressivement, les anciens membres du Fight Club deviennent membres du projet Chaos, vivant avec Tyler dans Paper Street. Mais, découvrant que l'ambition du projet Chaos est dangereuse, et Tyler subitement disparu, Narrateur se met en quête de le retrouver; et c'est par la mégarde d'un barman et la confession de Marla qu'il découvre que Tyler et lui ne font qu'un, et que tous les actes de Tyler sont les siens. Aussi, essayant d'arrêter le projet Chaos, Narrateur s'oppose à ses membres, partout.

Finalement, Tyler et Narrateur , en haut d'un immeuble sur le point d'exploser, s'affrontent, et ce n'est que par la volonté personnelle de mourir que notre héros exécute Tyler. Mais le projet Chaos va à son terme, et les bâtiments de différentes entreprises de crédit explosent malgré tout!!


Tyler/Notre Narrateur

Nous savons que ces deux personnages sont une seule et même personne. Revenons au début: notre héros travaille dans les assurances, a une vie solitaire, et ressent un profond malaise de vie, s'exprimant par une perte de sommeil et une vague envie d'en finir. Malgré tout il s'accroche, grâce à la recherche de la perfection matérielle, valeur en soi dans notre société actuelle. Ce qui le sauve un premier temps, ce sont les groupes de soutien pour grands malades: la confession, les larmes (presque une consultation psychiatrique), le réconfort du contact humain, de la méditation, d'entendre et de pouvoir parler procure à notre héros une libération: il se libère du fardeau de sa vie en la confessant. Cette aspect psychiatrique des groupes de soutien (lieux assez malsains où les malheurs des uns font le spectacle des autres) donne l'aspect d'une guérison mentale, une solution par le cœur.


La rencontre avec Tyler survient un an après l'arrivée dans les groupes de soutien (d'ailleurs Tyler, depuis un an, travaille la nuit comme projectionniste, il a une maison sur Paper street depuis un an...), dans un avion, après le retour à l'incapacité de repos de notre héros.


Tyler est tout ce que le Narrateur n'est pas: il est libre, travaille au besoin et desservant d'autres idées que le simple fait de travailler (il est projectionniste pour mettre du porno dans les films familiaux; il est serveur pour pouvoir pisser dans les plats). Il est tonitruant au lit avec Marla. Il est admiré. Il s'habille de façon libre avec ce qu'il trouve.


Mais tout cela serait vain sans le fait que Tyler soit le double de notre Narrateur (qui par ailleurs n'a pas de nom, pour suggérer la possibilité de confusion, mais surtout pour rendre à ce personnage ordinaire un anonymat angoissant, comme pour suggérer l'universalité de cette angoisse chez l'homme): on peut alors dire que la création de Tyler n'est pas un hasard.



 
ACCUEIL | CONTACT | NOTES | AJOUTER AUX FAVORIS