De A à Z
Cette Semaine
Planning des Sorties
Par Réalisateur
Autour du Cinéma
Films Cultes

Tests DVD
Par Editeur
Planning des Sorties
Boutique DVD

Portraits
Culcultes
Galeries Photos

Gros Plans
Dossiers
Entretiens

News ciné
Box-Office
Notes

Nouveaux forums !!
Concours
Newsletter
Liens web

Films de Van Damme
Location de DVD
Carlotta Films
One Plus One
Conception web
Michael Cimino







RENCONTRE AVEC HAYAO MIYAZAKI


Décembre 2001, Hayao Miyazaki était à Paris pour rencontrer ses fans à l’avant-première du Voyage de Chihiro au Forum des Halles. Salle comble, standing ovation et spectateurs comblés. Après la séance, des cinéphiles transis d’amour ont pu poser quelques questions. Petit compte-rendu.


FilmDeCulte - Le Voyage de Chihiro est-il votre dernier film?

Hayao Miyazaki - Non, une nouvelle série de films est à venir.


FilmDeCulte - Avez-vous été influencé par Alice aux pays des merveilles, dont l'univers semble très proche de celui de Chihiro?

Hayao Miyazaki - J'aime beaucoup le roman de Lewis Caroll, mais il ne m'a pas servi de modèle. S'il y a une influence, elle est inconsciente.


FilmDeCulte - Quelles sont les sources de votre inspiration?

Hayao Miyazaki - Aucune en particulière. J'essaie ne pas décevoir l'attente des fans. Je me suis toujours mis en tête de ne jamais faire deux fois la même chose... mais mes amis me disent que je fais toujours la même chose.


FilmDeCulte - Vous avez la réputation d'être particulièrement sévère envers vos collaborateurs, qu'en est-il?

Hayao Miyazaki - Il m'arrive d'être sévère, mais cette sévérité est juste. Un travail d'animateur requiert une certaine exigence.


FilmDeCulte - Comptez-vous revenir au manga?

Hayao Miyazaki - Je ne pense pas. Je m'investis trop dans l'animation pour avoir le temps de refaire des mangas.


FilmDeCulte - A quel moment de la production considérez-vous que vos personnages sont finis?

Hayao Miyazaki - Au moment où ils sont à l'écran. Ils évoluent tout au long de la production.


FilmDeCulte - Vous occupez-vous de la diffusion de vos films au cinéma, en vidéo et à la télévision?

Hayao Miyazaki - Absolument pas, les films ne m'appartiennent plus une fois finis. Il y a des personnes qualifiées pour s'en occuper.


FilmDeCulte - Comment vous situez-vous par rapport à Disney?

Hayao Miyazaki - Je suis en équilibre sur un fil. Comme Disney, les budgets de nos films ont connu une hausse considérable. Depuis Kiki la petite sorcière, ils ont été multipliés par dix. D'une part, parce que la qualité des films s'est améliorée - les décors sont plus fouillés, les couleurs mieux travaillées -, d'autre part parce que les salariés sont mieux payés, ce qui est une bonne chose.


FilmDeCulte - Le studio Ghibli compte quelques animateurs étrangers. Ont-ils une influence sur votre travail?

Hayao Miyazaki - Il y a un animateur italien au sein du studio, nous avons également eu un Français [ndlr: David Encinas], mais ils n'ont pas de réelle influence. Pour cela, il faudrait qu'ils soient réalisateurs.


FilmDeCulte - Comment expliquez-vous le succès considérable du Voyage de Chihiro au Japon?

Hayao Miyazaki - J'ai une histoire à vous raconter. Au moment de la sortie de Horus, prince du soleil, Yasuo Otsuka, Isao Takahata et moi-même étions persuadés de changer la face du monde. Mais le film a fait un flop. Curieusement, je n'ai pas été déçu plus que ça, je me suis dit qu'après tout, les spectateurs étaient peut-être tous des imbéciles (rires). A dater de ce jour, j'ai décidé que je ne me préoccuperai plus du nombre d'entrées.


FilmDeCulte - Que pensez-vous de la 3D?

Hayao Miyazaki - Je reste attaché au dessin à la main et au travail sur cellulo. Nous utilisons des images de synthèse, en essayant de les rendre les plus discrets possibles. Mais comme nous ne les maîtrisons pas encore, le résultat n'est pas parfait. Je préfère de loin la 2D qui a beaucoup plus de vie et d'épaisseur que la 3D. Par-contre, je conseille à mon ami John Lasseter de continuer la 3D, il le fait très bien.


FilmDeCulte - Avez-vous rencontré des difficultés pour réaliser Le Voyage de Chihiro?

Hayao Miyazaki - Avant tout au sujet du temps. Le film devait durer 3 heures.


FilmDeCulte - Qui chante le générique de fin?

Hayao Miyazaki - Youmi Kimura, une chanteuse inconnue jusque-là. Elle avait composé le morceau pour un précédent film, mais je ne l'avais pas utilisé. La cassette traînait depuis quelque temps sur mon bureau. En la réécoutant, j'ai tout de suite senti que la chanson collerait parfaitement. J'ai donc dû bataillé ferme contre Joe Hisaichi qui avait déjà écrit un autre générique.


FilmDeCulte - Vous n'écrivez jamais de scénario à l'avance, mais au fur et à mesure. Comment envisagez-vous un tel travail?

Hayao Miyazaki - Je dessine directement le story-board, la réalisation chevauche donc l'élaboration du scénario. Isao Takahata est bien plus organisé, mais au final la production de nos films prend autant de temps. Donc je continue ma méthode. Ceci dit, je reconnais qu'elle est très mauvaise et je la déconseille vivement aux réalisateurs inexpérimentés. C'est le meilleur moyen pour faire fuir les producteurs (rires).


Propos recueillis par Danielle Chou

A Paris, le 22 décembre 2001
 
ACCUEIL | CONTACT | NOTES | AJOUTER AUX FAVORIS