De A à Z
Cette Semaine
Planning des Sorties
Par Réalisateur
Autour du Cinéma
Films Cultes

Tests DVD
Par Editeur
Planning des Sorties
Boutique DVD

Portraits
Culcultes
Galeries Photos

Gros Plans
Dossiers
Entretiens

News ciné
Box-Office
Notes

Nouveaux forums !!
Concours
Newsletter
Liens web

Films de Van Damme
Location de DVD
Carlotta Films
One Plus One
Conception web
Michael Cimino







 
Commander ce film sur Fnac.com

Memento
Memento
USA, 2000
De Christopher Nolan
Scénario : Christopher Nolan, d'après une nouvelle de Jonathan Nolan
Avec Guy Pearce, Carrie-Anne Moss, Joe Pantoliano, Jorja Fox
Photo : Wally Pfister
Musique : David Julyan, David Bowie, Thom Yorke
Durée : 1h49
Fox Pathé Europa
Sortie : NC
Note : 6/6




Agressé lors d'un cambriolage chez lui, Leonard Shelby a subi de graves lésions cérébrales, tandis que sa femme a été violée, puis tuée. Depuis lors, Leonard recherche l'assassin.


Sa tâche est rendue extrêmement difficile, car il souffre de perte de la mémoire immédiate. S'il se souvient de toute sa vie jusqu'au soir du drame, il ne peut plus se faire de nouveaux souvenirs, tout ce qu'il vit sur le moment s'efface rapidement de son esprit. Pour pallier ce handicap, Leonard prend des photos des gens qu'il croise et surtout, se tatoue sur le corps les éléments de son enquête, susceptibles de le mener jusqu'au tueur.


Memento, deuxième film du réalisateur Christopher Nolan, après Following (1998) et avant Insomnia (2002), est un film noir étonnamment original, comparé aux films policiers courants. Originalité quant au fond: il ne s'agit pas d'un récit classique, le personnage principal est un homme torturé, devenu irrémédiablement inadapté socialement, du fait de ses problèmes mnémoniques. Sa soif de vengeance est devenue sa seule raison de vivre et il ne peut se fier qu'à son écriture et aux tatouages qui couvrent son corps. Les gens que Leonard rencontre sont tentés de l'utiliser, de le manipuler pour leurs propres desseins. En effet, s'il ne marque rien sur papier dans un court instant, il ne se rappellera plus de ce qu'il aura fait et pour qui il l'aura fait.


La prestation de Guy Pearce est réellement fascinante. Cet acteur, que l'on avait pu voir composer un Ed Exley puant d'arrogance dans l'adaptation du livre de James Ellroy par Curtis Hanson, L.A Confidential (1996), incarne un Leonard Shelby pathétique, dont la quête force la sympathie du spectateur. Le choix final du héros fait froid dans le dos, quant à ses conséquences. Aux côtés de Pearce, Carrie-Anne Moss, marquante Trinity dans Matrix d'Andy et Larry Wachowski (1999), joue Natalie, une femme qui se révèle une calculatrice d'une extrême dureté, ainsi que la bienfaitrice inattendue de Leonard. Mieux vaut ne pas trop parler de ses rapports avec Leonard Shelby, il faudrait alors dévoiler une scène hallucinante du film, où la recherche d'un crayon devient primordiale pour Leonard. Autre acteur présent dans Matrix, Joe Pantoliano est, dans Memento, quelqu'un qui se dit l'ami de Leonard. Les apparences sont trompeuses, et il n'est pas dit que Teddy ne cherche pas à tirer avantage de l'état de Leonard...


Originalité quant à la forme: la narration n'est pas linéaire, les scènes du film ne sont pas montées dans un ordre chronologique. Le film commence par le meurtre commis par Leonard de celui qu'il pense être l'assassin de sa femme. Puis, à partir de là, on revient en arrière, sans que ce soit dans un exact ordre inversé. Il s'agit d'une sorte de puzzle et l'on ne comprend finalement tous les tenants et aboutissants du film qu'en le visionnant plusieurs fois. C'est assez déroutant, mais cela ne rend pas le film abscons pour autant.


Memento regorge de scènes inédites, jamais vues au cinéma dans un film policier. Elles sont dues surtout au handicap si particulier qui affecte Leonard. Les mentionner toutes serait déflorer le spectacle. Mais un exemple s'impose: à un moment, on voit sur l'écran Leonard en train de courir dans la rue, en voix-off, il se demande ce qu'il fait. Il voit un type qui court parallèlement à lui, il se dit alors qu'il devait être en train de le poursuivre et s'avance vers lui. L'autre lui tire dessus et Leonard se rend ainsi compte que c'est lui la proie! Sans se démonter, il s'enfuit en voiture et se rend dans la chambre d'hôtel du truand qui le pourchassait. Leonard prend une bouteille en guise d'arme et va attendre son ennemi dans la salle de bain. Tout d'un coup, il ne se souvient pas pourquoi il tient cette bouteille, ni où il se trouve. Il décide alors de prendre une douche, puisqu'il est dans une salle de bain. Or, une fois sous la douche, il entend quelqu'un rentrer dans la chambre... c'est le truand, de retour!


En ce qui concerne le doublage, autant la voix française de Leonard Shelby est proche de la voix originale de Guy Pearce, autant il est déplorable de constater que Carrie-Anne Moss est exécrablement mal doublée. La voix française, fluette et juvénile, ne correspond pas du tout à celle de Carrie-Anne Moss et le résultat est grotesque. Il en est de même pour Joe Pantoliano, dont la voix en français, outre qu'elle est plus grave que la voix originale, efface toute l'ironie et l'ambiguïté du personnage de Teddy. La V.O s'impose donc aux puristes!





QUELQUES LIENS :

http://www.otnemem.com
http://www.christophernolan.net



A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
 
ACCUEIL | CONTACT | NOTES | AJOUTER AUX FAVORIS